Présentation

Hommage à la créativité: Joan Guinjoan

La Résidence des Chercheurs, qui s’est approprié l’idée selon laquelle « la science est culture » tout en souhaitant ne pas limiter la créativité scientifique ou culturelle lors de ses activités de diffusion - parmi lesquelles il faut citer à titre d’exemple des cycles de conférences tels que « Le millénaire des gènes », « Nanotechnologie : le paradigme du XXIème siècle », « Protéomique : des outils pour la vie quotidienne à l'ère post-génomique », « Musique contemporaine : les perspectives actuelles vues depuis la Catalogne », ou les expositions « Gens et gènes » et « Le secret de la vie : de la cellule à l'ADN », réalisées à l’occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de la description de la structure à Double Hélice - a décidé, alors même que nous entrons dans un nouveau siècle, de faire un pas en avant pour relier les mondes de la Science et de la Culture en conjuguant la création musicale la plus contemporaine avec l'un des événements scientifiques appelé à révolutionner notre existence : le déchiffrage du génome humain.

Le but poursuivi à travers cette initiative est de mettre en musique, et ainsi de l’humaniser, le large débat concernant l’avenir de notre espèce que cette grande avancée scientifique a généré. C’est la commande d’une pièce musicale passée par la Résidence des Chercheurs au maître Joan Guinjoan qui est à l’origine de ce projet. Le maître, doté d'un esprit permanent de recherche et ouvert à tous les progrès scientifiques, a ressenti après son immersion dans les travaux sur le génome humain une impulsion créatrice qui a débouché sur cette partition. Parmi les 30.000 gènes qui, nous le croyons de nos jours, conforment le génome humain, les Professeurs Roderic Guigó y Francesc Avril, bioinformaticiens de l'Université Pompeu Fabra et auteurs de la première publication du génome humain (1), nous ont suggéré et en même temps fourni la séquence du gène associé à la parole, le FOXP2, qui se trouve dans le chromosome 7. Le maître Joan Guinjoan a reflété musicalement dans sa pièce une transcription poético-musicale de cette séquence.

Au-delà de l'interprétation musicale, nous voudrions souligner que ce gène a aussi attiré l'attention du professeur Svante Pääbo (2), Directeur et Chef du Département de Génétique Moléculaire de l'Institut Max Planck d'Anthropologie Évolutionniste, dans le sens où, selon lui, il serait possible de déterminer à partir du FOXP2 le moment où les humains ont changé leur comportement à travers un saut qualitatif, c'est-à-dire lorsque ils ont articulé le langage : le chant, les sons, la poésie et la musique.

 
Dr. Sc. Francesc Farré i Rius
Directeur

Dr. Lluís Calvo i Calvo
Dircteur scientifique-culturelle

(1) Science, Vol 291 No5507 June 2001.
(2) S.Pääbo et al...,”Molecular Evolution of FOXP2, a Gene Involved in Speech and Language”
Nature 418: 869-872 (aug 22, 2002)

ACTIVER AUDIO